Call for papers: Les rémunérations: fabrique, usages et perceptions (Revue Terrains et travaux)

Deadline: 18/01/2019

Appel à contributions pour dossier thématique

Date de clôture de l'appel : 18 janvier 2019

Depuis une quinzaine d'années, l'accroissement des inégalités de revenus dans les sociétés occidentales est régulièrement dénoncé. Il résulte à la fois d'une forte croissance des revenus du patrimoine des plus riches mais également d'une rapide augmentation des inégalités de salaire. L'attention est notamment portée sur des formes de discriminations salariales qui peuvent être liées à l'engagement syndical ou relever de rapports sociaux de classe, de sexe, de « race ». Parallèlement, les débats sur la gouvernance d'entreprise s'intéressent aux salaires et, plus largement, à toutes les formes de revenus du travail. En 2016, par exemple, l'application du principe Say on Pay de la loi Sapin 2 oblige les patrons du CAC 40 à soumettre au vote des actionnaires le montant de leurs rémunérations lors des assemblées générales. Carlos Ghosn, double PDG de Renault et Nissan, en a fait les frais, le scandale lié à ses rémunérations posant la question de la « responsabilité sociale des entreprises ».

Sujet central et légitime pour les économistes et les gestionnaires, les rémunérations n'ont longtemps pas constitué un objet de prédilection pour les sociologues. Tandis que les premiers se centrent sur la nature du capital ou sur la motivation liée aux rémunérations, les sociologues se sont intéressés plutôt à la construction des inégalités et aux discriminations salariales. Au croisement de ces différentes disciplines, ce dossier de terrains & travaux, revue de sciences sociales, entend démontrer que l'analyse des évolutions des niveaux, des formes et des régulations des rémunérations est une entrée fructueuse pour étudier les transformations, anciennes et contemporaines, du monde du travail salarié et des entreprises. Reposant sur des données empiriques issues d'enquêtes de terrain, de données statistiques ou archivistiques, les propositions pourront porter sur trois axes principaux de questionnement relatifs à la fabrique des rémunérations, à leurs perceptions et usages managériaux, et enfin aux perceptions et usages qu'en ont les salariés. Les propositions d'articles qui articuleront deux ou trois de ces dimensions sont bienvenues.

1) La fabrique des rémunérations

2) Les perceptions et usages managériaux des rémunérations

3) Les perceptions et les usages des rémunérations par les salariés

Croisant initialement sociologie du travail et des organisations, sociologie des relations professionnelles et sociologie économique, ce dossier thématique ambitionne de rendre compte également des apports des travaux des économistes, politistes, gestionnaires, anthropologues et historiens, soulignant ainsi l'intérêt de porter un regard pluridisciplinaire sur cet objet. Les dynamiques décrites étant observées internationalement et procédant de logiques transnationales, les terrains investis ne se limiteront pas nécessairement au cas français, mais pourront prendre en considération des contextes étrangers et engager des analyses internationales comparées. La revue accueille également des notes critiques s'inscrivant dans le thème du dossier. Les articles, de 50 000 signes maximum (espaces, notes et bibliographie compris) et les notes critiques, de 30 000 signes maximum, doivent être accompagnés de 5 mots-clés et d'un résumé de 150 mots (en français et en anglais). Ils devront parvenir sous forme électronique aux coordinatrices du numéro avant le 18 janvier 2019 aux adresses suivantes :

  • Sophie Bernard : sophie.bernard[at]dauphine.fr
  • Élodie Béthoux : elodie.bethoux[at]ens-paris-saclay.fr
  • Élise Penalva : elise.penalva[at]dauphine.fr

Meer informatie: tt.hypotheses.org/383

Made by Rekall Design