Chercher dans la bibliothèque

Audio - 2015 - Let's Talk About Fat. Raising Critical Questions and Debunking Cultural Myths (Noortje van Amsterdam / Unruly Bodies)

Voici le diaporama et le podcast de la conférence de Noortje van Amsterdam lors du colloque de Sophia Unruly Bodies. Genre \ Normes \ Résistances (29 octobre 2015 au KVS, Bruxelles).
Below, you will find the slides and podcast of Noortje van Amsterdam's keynote lecture during the Sophia conference Unruly Bodies. Gender \ Norms \ Resistance (29 October 2015, at KVS, Brussels)

Let's Talk About Fat. Raising Critical Questions and Debunking Cultural Myths - Noortje Van Amsterdam

Abstract
La grosseur, le surpoids et l’obésité ont été sujets à débat pendant plus d’une décennie au sein de nombreuses sociétés d’abondance. Dans les médias et dans les discours officiels, il est typique de constater l’attention accordée au surpoids et à l’obésité comme représentant une menace pour le bien-être physique, mental et économique des citoyen·ne·s et des états. En conséquence, l’opinion publique tend à percevoir la grosseur comme un problème médical dont la récurrence constitue une crise pour la santé publique. Cette conférence propose une analyse féministe et poststructuraliste de la grosseur et de son mode d’encorporation. Je déconstruirai la vision dominante, affirmant le corps gros comme indiscipliné. Ensuite, je situerai les pratiques discursives dominantes concernant la grosseur dans leur contexte politique. Je montrerai notamment combien la grosseur est diabolisée dans les discours dominants « santéistes », ce qui affecte négativement beaucoup d’individu·e·s. Je soutiens que la corpulence doit être prise au sérieux dans les pratiques académiques (féministes), comme axe de signification similaire au genre, à la race et à la classe, qui (co)produit des inégalités entre celles et ceux qui possèdent un corps normé (mince) et les autres. J’illustrerai la complexité des expériences vécues produites par le point de vue dominant sur le corps gros grâce à des récits relatant des attitudes grossophobes et des modes d’encorporation de la grosseur.

Bio
Noortje van Amsterdam est chargée de cours en Organization Studies à l’Utrecht School of Governance aux Pays-Bas. Elle est également affiliée à l’Institut Simone de Beauvoir de l’Université Concordia à Montréal au Canada. Ses recherches portent sur les constructions sociales et les performances du corps et de la santé. S’inspirant des théories constructivistes, féministes, poststructuralistes et postcoloniales, Noortje explore les structures idéologiques du pouvoir qui sous-tendent les inégalités, en prenant en compte les dimensions corporelles du genre, du handicap, de l’âge, de la sexualité et de la race/l’ethnicité. Noortje associe son bagage critique et théorique avec des méthodologies qualitatives conventionnelles, mais également avec des méthodologies plus créatives, qui permettent de prendre en compte les expériences quotidiennes des gens, de leur corps et de leur santé. Elle s’est penchée sur les constructions et performances des corps et de la santé dans divers contextes : l’éducation physique, l’école, le sport, la danse, le monde universitaire et les organisations professionnelles. Les thèmes que Noortje aborde dans ses recherches incluent le surpoids et l’obésité, le handicap, la maternité et les subjectivités des jeunes. La nature interdisciplinaire de ses recherches rassemble tant l’anthropologie médicale, les études de genre, la sociologie du sport, les fat studies, les sciences de l’éducation, les études culturelles que la sociologie des organisations .

Made by Rekall Design