Chercher dans la bibliothèque

Audio - 2016 - If Sex Work is Work, What Kind of Work is it? (Camille Barbagallo)

‘If Sex Work is Work, What Kind of Work Is It?’

Une conférence de Camille Barbagallo (University of East London) suivie d'une discussion et d'un débat avec le public.
Sophia, 4 mars 2016.

Les débats féministes portant sur l’industrie du sexe, en particulier sur la prostitution, sont généralement polarisés. Ils paraissent irrémédiablement englués dans une opposition historique. D’un côté, pour les féministes radicales, la vente et l’achat de sexe représentent une violence à l’égard des femmes. Elles plaident pour l’abolition de l’industrie du sexe. A l’autre pôle, le mouvement pour les droits des travailleuses et travailleurs du sexe estime qu’il s’agit bien d’un travail et réclame en conséquence des droits du travail et humains. Au cours de cette intervention, le travail du sexe sera considéré sous l’angle du concept féministe-marxiste de travail reproductif. Le travail sexualisé sera analysé dans le cadre des tendances plus large à la marchandisation de la reproduction. Enfin, nous interrogerons les dynamiques de « race » et de migration qui structurent l’industrie du sexe au niveau global en analysant l’impact négatif que peuvent avoir sur les travailleuses du sexe sans-papiers les campagnes qui visent à décriminaliser et à réguler l’industrie du sexe.

Cliquez sur le lien ci-dessous pour écouter le podcast de l'intervention de Camille Barbagallo (en anglais)

Bio

Camille Barbagallo prépare une thèse à la School of Social Sciences (University of East London). Elle est titulaire d’un master en théories postcoloniales (Goldsmith College de la University of London). Elle a également travaillé pour de nombreux syndicats, pour des maisons d’édition indépendantes et pour le Centre for the Study of Human Rights (London School of Economics and Political Science). Ses recherches portent sur les relations entre la production de la maternité et l’économie politique de la reproduction à l’ère néolibérale. Barbagallo se penche sur la nature changeante du travail domestique que nous faisons et ne faisons pas et sur la sphère reproductive domestique. Elle s'interroge : qui s’occupe des enfants et nettoie nos maisons ? Comment les hommes et les femmes dépendent les un-e-s des autres et négocient le travail domestique, de sexe et de care ? Ce sont les changements du travail reproductif et leurs liens avec quarante années de néolibéralisme et de mouvement sociaux féministes qui sont au cœur de ses préoccupations.

Une Soirée de Sophia en collaboration avec Atelier Genre(s) et Sexualité(s) (ULB), l'Observatoire du sida et des sexualités (Université Saint-Louis), RHEA (VUB) et avec le soutien de l'Institut pour l'égalité des femmes et des hommes.

               

         

Made by Rekall Design